Campagne électorale fédérale 2021 : enjeux pour les aînés francophones du N.-B.

Pour publication immédiate
Dieppe, le 7 septembre 2021

 

  Campagne électorale fédérale 2021 : enjeux pour les aînés francophones du N.-B.

L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick a relevé plusieurs enjeux par rapport aux prochaines élections fédérales. Quel parti répondra le mieux aux besoins des personnes vieillissantes ?

• Améliorer les soins à domicile : pour que les aînés puissent rester chez eux en toute sécurité, il faut leur offrir plus de services à mesure que leurs capacités diminuent, sans quoi ils vont se retrouver à l’hôpital ou dans un établissement de longue durée, ce qui va coûter plus cher au gouvernement. Le gouvernement fédéral devrait offrir un soutien à la formation et à la rémunération des préposés qui seront appelés à offrir une plus grande variété de soins à domicile.

• Soutenir les proches aidants : les proches des personnes en perte d’autonomie s’épuisent trop souvent à prendre soin de leur conjoint, conjointe, parent ou ami. Ils ont besoin de répit et d’une compensation financière ainsi que d’un réseau de soutien qui puissent les guider à mesure que leurs tâches augmentent. Cette aide pourrait prendre la forme d’une prestation versée directement aux personnes proches aidantes ainsi que la mise sur pied d’un centre de ressources pour proches aidants.

• Élaborer de normes nationales pour les soins de longue durée : pour augmenter la qualité des soins offerts dans les établissements de longue durée et éviter la négligence et la maltraitance des aînés qui y habitent. Le gouvernement fédéral devrait ajouter à la Loi canadienne sur la santé des dispositions comprenant des normes nationales pour tous les soins de longue durée offerts aux aînés, que ces soins soient offerts à domicile ou dans un établissement de soins de longue durée. Plus ces normes seront respectées, plus les aînés en perte d’autonomie pourront apprécier une qualité de vie convenable.

• Augmenter le niveau d’immigration francophone : le gouvernement fédéral devrait augmenter le niveau d’immigrants francophones intéressés à travailler auprès des personnes vieillissantes francophones. Les francophones devraient constituer 50% des nouveaux arrivants au Nouveau-Brunswick. Tous les aînés francophones devraient pouvoir continuer de vivre en français lorsqu’ils vont dans une résidence pour aînés.

• Moderniser la Loi sur les langues officielles du Canada : pour que la loi soit respectée, il faut donner plus de pouvoir au Commissariat et faire en sorte que ceux qui ne respectent pas la loi soient pénalisés en conséquence. Il faut aussi soutenir les communautés francophones qui vivent en milieu minoritaire, notamment leurs universités et leurs journaux.

• Lutter contre la pauvreté des aînés : un aîné sur cinq, vit dans la pauvreté au Nouveau-Brunswick. Il faudrait augmenter la Sécurité de la vieillesse de 100 $ par mois pour les 65 ans et plus et le Supplément de revenu garanti de 100 $ par mois pour les plus démunis.

• Instaurer un programme d’assurance-médicaments pour tous : personne ne devrait se passer des médicaments dont il a besoin parce qu’il n’a pas les moyens de les acheter. Les médicaments ne sont pas un luxe, ils font partie des besoins essentiels.

• Donner accès au réseau Internet à haute vitesse partout au pays : cet outil est devenu indispensable pour s’informer, pour travailler et pour socialiser. Il faudrait aussi offrir une formation de base aux aînés qui ne savent pas se servir des outils informatiques.

• Augmenter le nombre de logements abordables : le prix des loyers a beaucoup augmenté, surtout au cours des derniers mois, mais les aînés qui y habitent ont un revenu fixe et nombreux sont ceux qui sont forcés de déménager dans des endroits qui ne sont pas sécuritaires ni hygiéniques. Si on ne règle pas ce problème, on va forcer les aînés à déménager dans les foyers de soin prématurément, ce qui va coûter plus cher à la société et nuire au mieux-être des aînés. Il faut que le gouvernement intervienne pour offrir aux aînés des logements sécuritaires et abordables.
 

- 30 -

Information : AFANB
Tél. : 386-0090