Bienvenue

 


 

 


 Pour publication immédiate
Le mercredi 13 octobre 2021
 

Communiqué de presse
Un comité d’action pour voir à la bienveillance envers les aînés

 
Dieppe – Selon un rapport dEduca Santé, en 2017, une personne âgée sur six a été victime d’abus, soit verbal, psychologique, physique ou d’intimidation. Cela indiquerait qu’environ 18 500 aînés francophones au Nouveau-Brunswick auraient été victimes d’abus cette même année. Avec les mesures de confinement et la réduction des soins durant la pandémie, la violence contre les personnes âgées a sûrement augmenté.
 
À la suite de la table ronde sur la sensibilisation à la maltraitance envers les aînés, le 15 juin dernier, l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick (AFANB) a décidé de mettre sur pied un Comité d’action sur la bienveillance envers les aînés. Le comité est composé de six personnes, soit Norma Dubé de Fredericton (ancienne fonctionnaire et sous-ministre adjointe provinciale), Denis Losier de Cap-Pélé (ancien PDG d’Assomption Vie et ancien ministre provincial), Bernard Richard de Cap-Pelé (ancien ombudsman du N.-B., ancien Défenseur des enfants et des jeunes du N.-B. et ancien ministre provincial), Elvy Robichaud de Tracadie (ancien directeur d’école, ancien administrateur d’hôpital et ancien ministre provincial), Thérèse Tremblay de Dalhousie (ancienne conseillère syndicale et ancienne candidate aux élections fédérale et provinciale) et Marcelle Fafard-Godbout de Grand-Sault (ancienne présidente du Conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton et ancienne directrice générale de l’Hôpital général de Grand-Sault). Le président de l’AFANB, Marcel Larocque et le directeur général, Jules Chiasson sont également membre ex officio du comité.
 
Le comité a pour mandat de voir à la bienveillance envers les aînés dans les Foyers de soins spéciaux et les Foyers de soins de longue durée, et de voir à la qualité de la livraison des services de soins à domiciles ainsi que les services de soutien à domicile. Norma Dubé, la présidente du Comité, précise que « le comité désire trouver des moyens pour aider les Foyers de soins et les foyers de soins spéciaux à mieux servir les résidents pour que ceux-ci puissent apprécier leur séjour en résidence et bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Nous voulons aussi que les services de soins à domicile et les services de soutien à domicile répondent bien aux besoins des aînés afin que ceux-ci puissent vivre le plus longtemps possible chez eux. »
 
Le Comité d’action sur la bienveillance envers les aînés souhaite travailler en collaboration avec tous les intervenants des services de soins aux aînés pour que le Nouveau-Brunswick devienne l’exemple à suivre en ce qui a trait aux services et traitements offerts aux aînés de la province.
 

- 30 -

Information :
AFANB :
Tél. : 386-0090

 


 

 


 

 


 
Nous sommes à la recherche de personnes prêtes et disposées à aider les victimes vulnérables tout au long des procédures judiciaires. Les bénévoles peuvent être des gens à la retraite, des étudiants à l'université ou au collège, des travailleurs à temps partiel ou des citoyens concernés.

Le ministère de la Sécurité publique est résolu à fournir aux bénévoles les connaissances et les compétences nécessaires pour offrir un tel soutien. Les bénévoles recevront notamment une formation et du mentorat afin de se préparer à accomplir ce travail crucial.

Pour en savoir plus sur le programme, sur le processus de sélection des bénévoles et sur la formation offerte, consultez la foire aux questions du Programme de soutien devant les tribunaux par des bénévoles.

Vous pouvez également envoyer un courriel à l’adresse
CSVP-PSTB.information@gnb.ca ou appeler le 1-844-242-7577 si vous avez d’autres questions.

 


Pour publication immédiate
Le jeudi 1 octobre 2021
 

Communiqué de presse
L’apport social et économique des aînés du Nouveau-Brunswick

 
Dieppe – En cette Journée internationale des aînés, il est bon de réfléchir à l’âgisme, cette forme de discrimination qui est tolérée et qu’on pratique souvent sans s’en rendre compte. On entend ou on lit souvent que les aînés sont un fardeau et une dépense pour nos gouvernements et notre société. On pense entre autres à l’augmentation des coûts rattachés à la santé, qui ne cessent d’augmenter, au coût des foyers de soins et aux services de soins à domicile. On parle d’une population vieillissante en termes de dépenses et non en termes d’enrichissement de notre société.
 
On oublie que les aînés du Nouveau-Brunswick contribuent au développement social et économique de la province. « Chaque année, les aînés du N.-B. consacrent plus de 20 millions d’heures au bénévolat, ce qui équivaut à 218 millions de dollars (au salaire minimum). Les aînés du N.-B. ont contribué pour 85 millions de dollars en dons en 2013, soit 46% de tous les dons offerts dans la province. La majorité des proches aidants étant autonomes, ils contribuent ainsi aux soins à domicile. Les 28,5 millions d’heures de travail qu’ils consacrent à titre de proches aidants coûteraient 300 millions de dollars par année au salaire minimum.
 
« Chaque année, les aînés du N.-B. contribuent au maintien ou à la création de plus de 14 000 emplois. Les aînés du N.-B. ont contribué pour près de 1,3 milliard de dollars aux revenus gouvernementaux (provincial et fédéral) en 2010. Toujours en 2010, les aînés ont acheté 2,5 milliards de dollars en biens et services. Les aînés francophones de la province ont généré des ventes de près de 850 millions de dollars en 2010, contribuant ainsi à maintenir ou à créer près de 4 700 emplois. Et cette même année, les aînés francophones ont fourni près de 420 millions de dollars en revenus gouvernementaux. »(1)
« Bref, la contribution économique des aînés du Nouveau-Brunswick prend diverses formes : participation au marché du travail, consommation de biens et services, bénévolat, dons de bienfaisance et soins à domicile. Leur apport économique est indéniable, tant en ce qui a trait aux ventes qu’ils génèrent qu’aux emplois qu’ils créent et aux taxes et impôts qu’ils paient aux gouvernements fédéral et provincial. Cette participation déjà considérable à l’économie, ne pourra que s’accroître avec le vieillissement de la population, étant donné leur poids démographique grandissant et leur participation de plus en plus forte au marché du travail. Et tous ces apports ne sont pas facilement mesurables.(2)
 
Ainsi, en cette Journée internationale des aînés, soyons reconnaissants envers les aînés pour leur grande contribution social et économique. Arrêtons de penser que les aînés sont un fardeau, voyons-les plutôt comme un cadeau pour notre société, sur le plan économique et social, et aussi sur le plan humain, car ils ont acquis bien des connaissances dont les plus jeunes pourraient et devraient profiter.

– 30 –

[1] L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick (AFANB) et la Chaire de recherche en santé CNFS-Université de Moncton sur le vieillissement des populations ont sollicité deux économistes, soit les professeurs Pierre-Marcel Desjardins et Maurice Beaudin pour faire l’analyse de l’impact économique et social des personnes de 65 ans et plus au Nouveau-Brunswick.
[1] Idem
 
Information :
AFANB :
Tél. : 386-0090

 


Pour publication immédiate
Le mercredi 29 septembre 2021
 

Communiqué de presse

 

Solange Haché élue présidente de la Fédération des aînées
et aînés francophones du Canada

 
Dieppe – L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick (AFANB) applaudit l’élection de Solange Haché à la présidence de la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC). Hier, lors de son assemblée générale annuelle, la FAAFC a choisi à l’unanimité Solange Haché de Tracadie Beach au poste de présidente de l’organisme pour les prochaines années.
 
Solange Haché a été présidente de l’AFANB de 2016 à 2020. Première femme à assumer ce poste au sein de l’AFANB, elle est un modèle inspirant pour les autres femmes, je
unes et moins jeunes. Sous sa présidence, l’AFANB a géré plusieurs dossiers importants pour les aînés francophones du Nouveau-Brunswick, y compris les projets pour soutenir les personnes proches aidantes, Municipalités/Communautés amies des aînés, Immigration francophone 50+, Jeux de l’Acadie 50+, Cœur d’artiste, et Connect aînés et Inclusion sociale, en plus d’être très présente dans les médias.
 
Solange Haché a eu une carrière prolifique dans le monde de l’enseignement et de la direction scolaire. Ses grandes qualités de leadership l’ont amenée à occuper des postes prestigieux dans le système scolaire francophone de la province : enseignante au primaire et au secondaire, directrice de différentes écoles, agente pédagogique au ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick et directrice générale au District scolaire de la Péninsule acadienne.
 
Elle a été directrice générale par intérim de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones. La FNCSF a reconnu sa contribution au développement de l’éducation sur le plan national en lui décernant le prix Edgar-Gallant. Elle a également reçu le Prix d’excellence en enseignement du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, la médaille d’or du gouverneur général, et a été reçue membre honoraire de l’Association canadienne des éducateurs de langue française (ACELF).
 
L’AFANB se réjouit de la nomination de Solange Haché à la présidence de la FAAFC, sachant que celle-ci contribuera à l’avancement des dossiers qui touchent de près les aînés francophones du Nouveau-Brunswick et du Canada.
 

– 30 –

 

Information :
AFANB :
Tél. : 386-0090

 


 

 


 

Une AGA hybride bien réussie
et une signature d'entente de partenariat historique



Dans le cadre de son assemblée générale annuelle, qui se déroulait au Centre des arts et de la culture de Dieppe et en mode présentiel et virtuel le samedi 18 septembre, l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick a ciblé cinq priorités sur lesquelles elle va se concentrer au cours de la prochaine année.
 
L’AFANB va se pencher sur le manque d’accès des aînés à un logement abordable, étant donné l’augmentation faramineuse des coûts de certains loyers et la grande proportion d’aînés à faible revenu, surtout parmi les femmes seules. Un autre dossier sur lequel l’Association veut se pencher est celui des difficultés en lecture et en connaissances de base en informatique, ce qui limite la capacité de nombreux aînés à participer à la vie sociale et communautaire. L’Association continuera par ailleurs de faire avancer le dossier des personnes proches aidantes, celui du soutien à domicile et de la situation des aînés dans les foyers de soins spéciaux et dans les foyers de soins. Elle continuera évidemment de réagir à l’actualité chaque fois que cela touche les aînés.
 
L’AFANB célébrait également son 20e anniversaire et en a profité pour souligner la contribution exceptionnelle de Jean-Luc Bélanger au sein de l’organisation, à qui elle a remis le prix Willie Lirette. À en juger par les applaudissements bien sentis de la salle lorsqu’on lui a remis le prix, il était incontestablement la personne toute indiquée pour recevoir cet honneur.
 
L’AFANB a de plus signé un protocole d’entente avec la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick en vue d’organiser au moins deux activités intergénérationnelles par année, une première dans l’histoire des deux organismes.
 
Cinq nouveaux membres se sont joints au conseil d’administration, soit Thérèse Tremblay pour Restigouche-Est, Jean-Paul Soucy pour Grand-Sault – La Vallée, Marie-Claire Ferron pour Grand Tracadie – Néguac, Line Godbout pour Shédiac-Cap-Pelé et Paul Demers pour Kent Nord – Rogersville – Miramichi – Sainte-Anne. Diane Godin-Gionet pour Shippagan – Lamèque – Miscou et Roger Doiron pour Kent Sud ont accepté un deuxième mandat de deux ans et Bernadette Landry pour Dieppe – Moncton, Yvon Thériault pour Grand Caraquet, Lucille Roy pour Restigouche Ouest, Denise Boudreau pour Chaleur, Norma Dubé pour Fredericton – Saint-Jean et Marcel Larocque, président, poursuivent une autre année leur mandat de deux ans.        
 
- 30 -
Information :
AFANB
Tél. : 386-0090
 

 


Pour publication immédiate
Le lundi 23 août 2021

Communiqué de presse
l’AFANB demande l’égalité réelle des langues officielles

 

Dieppe – L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick demande aux deux commissaires responsables de la révision de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick que tous les services de la province destinés aux aînés soient offerts dans les deux langues officielles de façon égale. Elle demande aussi que les services offerts aux aînés par des tierces parties, tels que des entreprises ou des organismes, soient également offerts en français aussi bien qu’en anglais.

L’AFANB a entrepris 58 démarches afin de faire respecter les droits linguistiques des personnes aînées depuis 2008. Malheureusement, peu de choses ont changé. Même le Commissariat aux langues officielles n’a pas pu agir sur les plaintes de l’AFANB, même s’il les jugeait fondées.

Les foyers de soins de longue durée et les foyers de soins spéciaux, qui sont gérés par des entreprises privées ou des organismes à but non lucratif, devraient être assujettis à la LLO-NB. Au N.-B. il y a 68 foyers de soins de longue durée et 425 foyers de soins spéciaux. Les aînés qui vivent dans ces foyers de soins ont le droit de se faire servir dans la langue officielle de leur choix, ainsi que les familles de ces résidents.

De même, les soins à domicile, qui sont offerts par des tierces parties, que ce soit Ambulance N.-B., les services extramuraux, ou encore le soutien à domicile tel que le nettoyage, la préparation des repas ou les travaux manuels, devraient également être offerts dans la langue officielle du client. Présentement, pour le soutien à domicile, il existe quarante-huit associations et agences privées qui desservent la population des aînés et certains d’entre eux ne respectent pas leurs obligations linguistiques quant au choix de langue du client.

L’AFANB demande que le Commissariat aux langues officielles (CLO), en plus d’avoir le pouvoir d’enquête, de présentation de rapports, de recommandations et de sensibilisation au respect de la LLO-NB, puisse conclure des accords de conformité, rendre des ordonnances et intenter des recours devant les tribunaux.
Pour que la LLO-NB soit prise au sérieux par les ministères, les agences gouvernementales et les tierces parties qui offrent des services aux aînés, il est primordial que le CLO-NB ait des pouvoirs qui lui permettront de faire appliquer la LLO-NB.

L’AFANB demande aussi que tous les documents du gouvernement provincial et des agences gouvernementales soient disponibles dans les deux langues officielles et soient de qualité égale. Souvent les traductions en français laissent à désirer et peuvent porter à confusion lorsqu’on les compare avec les versions anglaises originales.

L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick remercie les deux commissaires chargés d’encadrer la révision de la LLO-NB de leur disponibilité et du temps accordé pour échanger sur les enjeux touchant les personnes aînées francophones de la province.
 

- 30 -

Information :
AFANB – DG, Jules Chiasson :
Tél. : 850-6094

 


 


 

  Boîte à outils COVID-19 : http://afanb.org/sites/default/files/documents-pdf/boite_a_outils_5_mars.pdf
 
AFANB - Boîte à outils - Comment se protéger contre la COVID-19?
 


  AFANB - Mémoire réforme santé - Mars 2021

 

 


  Voici les 4 premières vidéos sur Jardinons avec Jeanne d'Arc, sur la chaîne rjepa.
https://www.youtube.com/channel/UC4xqWbwnBCnlPb0YqKhaK2w

 


 
 
Vous êtes francophones de 50 ans et plus ?

 

L'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick regroupe des gens comme vous afin de promouvoir votre mieux-être, de veiller à la défense de vos droits et ainsi, de contribuer à votre épanouissement personnel et à celui de toute la société.

Découvrez en plus...  Lire plus de détails sur cette information.

Présentation de l'Association francophone des aînés du N.-B. (Février 2020)

Pour voir toutes les capsules vidéos de la série produites par Sylvain LeBrun, formateur en informatique du Conseil pour le développement de 
l’alphabétisme et des compétences des adultes au Nouveau-Brunswick (CODAC NB)
https://www.youtube.com/channel/UCL7omIVXgFWdVWx68ONuzSw

Aussi, dans RVME50+ automne 2020
http://afanb.org/fr/projets/rendez-vous-mieux-etre-50-automne-2020

 

Actualités

Aider les proches qui aident les aînés à rester chez eux

Ils et elles sont des milliers à travers le Nouveau-Brunswick à se dévouer corps et âme pour prendre soin d’un proche en perte d’autonomie.

Bulletin spécial des Régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick COVID-19

Campagne électorale fédérale 2021 : enjeux pour les aînés francophones du N.-B.

Pour publication immédiate
Dieppe, le 7 septembre 2021

 

Communiqué en réaction à la démission de Robert Gauvin

Dieppe, le 14 février 2020
 
L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick salue la décision de Robert Gauvin
 

Communiqué Entente NB avec les préposés juillet 2020

 
Pour publication immédiate
 
Dieppe, le lundi 7 juillet 2020
 

Communiqué normes nationales juillet 2020

Pour publication immédiate
 
Dieppe, le lundi 6 juillet 2020
 

Pages